Que ça fasse 4 mois, 2 ans ou bien 10 ans, vous pouvez avoir envie d’explorer de nouvelles pratiques, d’essayer de nouveaux produits… mais vous ne savez pas comment initier la conversation avec votre partenaire ? Nous vous donnons quelques conseils.



Se renseigner


Le mieux avant de proposer quelque chose de nouveau, reste le fait de s’être renseigné un minimum sur le sujet. Vous pourrez ainsi répondre aux interrogations et aux inquiétudes de votre partenaire.



Choisir le bon moment & rassurer



Il est impératif de parler de votre envie de tester des nouvelles choses avant le rapport sexuel. Ne mettez pas votre partenaire devant le fait accompli. Choisissez un moment où iel sera apte à discuter. N’initiez pas cette conversation quand iel est en train de faire à manger ou de répondre à des mails. Choisissez un temps calme, attendez d’être allongé dans le lit, ou sur le canapé par exemple.



Le changement peut faire peur. Essayez de faire comprendre à votre partenaire que vous êtes toujours satisfaite de votre relation et que vous avez envie de partager des nouvelles choses ensemble et de lui faire découvrir quelque chose.



❌ Quelques exemples pour mal débuter la conversation :

"J’ai vu ça dans un porno” 🙅 Votre partenaire n'a pas envie d'être comparé à ce qu'il se passe dans ces vidéos 

"Ce n'est pas contre toi, mais je m’ennuie un peu en ce moment au lit, on peut essayer ..." À part vexer et mettre la pression ça ne marche que très rarement pour débuter une conversation bienveillante et constructive. 🥴


✅ Quelques exemples pour bien débuter la conversation :

J’ai découvert tel chose, j’aimerais savoir si ça te tente, si ce n’est pas le cas, pas de soucis. Ça consiste à : ….

"Est-ce que je peux te montrer cet article qui parle de ...."


Dans la pratique : étape par étape

Un rappel simple : quand c’est non, c’est non. Iel n’a pas besoin d’avoir de raison particulière, le simple fait de ne pas avoir envie suffit. Vouloir découvrir de nouvelles choses à deux (ou à plusieurs) c’est génial, mais si la personne en face n’est pas partante, alors pas besoin d’essayer de négocier ou de demander de manière insistante. Le risque, c’est qu’iel accepte par pression pour éviter d’avoir une discussion désagréable. Il n’y a pas de compromis à avoir, céder ce n’est pas consentir. (Les autres types de non : je ne sais pas, je ne suis pas sûre, peut-être mais…). Ne vous inquiétez pas il vous reste milles autres choses à découvrir seul·e ou à plusieurs.

 

Si votre partenaire est OK, super ! Vous pouvez l’inclure dans le processus de découverte. Partager avec iel des articles, des posts intéressants, des revues de produits, livres, podcasts… pour que la personne sache de quoi il s’agit et qu’iel puisse en discuter avec vous si besoin.


Tout dépend de la nouveauté que vous souhaitez mettre en place mais dans le cadre d’une pratique (anal, sexto, bdsm, slow-sex, jeu de rôle, porno à deux…) Le mieux reste de toujours commencer simplement et doucement en se mettant d’accord en amont sur ce qui est OK ou non. Pourquoi pas mettre en place un mot ou un geste qui permettra à chacun de vous de faire comprendre à l’autre qu’il doit arrêter si besoin.


Commencer doucement, c’est aussi commencer par des choses simples

Si vous souhaitez par exemple essayer d’utiliser un accessoire de plaisir dans votre routine, vous pouvez commencer par un petit vibro facile à utiliser et qui vous permettra de vous familiariser avec le fait d’ajouter un objet à vos relations sexuelles. S’il s’agit de tester le BDSM, vous pouvez commencer par vous attacher les poignets par exemple, pas besoin d’acheter tout le kit de bondage.


Le plus important est de rester à l’écoute des envies, des émotions et ressentis de votre partenaire, mais aussi des vôtres. Bien que vous soyez à l’initiative de cette nouveauté, il peut s’avérer que celle-ci vous déplaise. Pas de pression à avoir, vous êtes là pour essayer, si ça ne plaît pas tant pis, et si ça vous plaît tant mieux !


Après, débriefez ! L’aftersex est hyper important, c’est le moment de dire simplement ce que vous avez aimé ou non. Attention à ne pas faire de reproches qui risqueraient de blesser ou de braquer votre partenaire. Parlez plutôt de ce que vous avez ressenti.

 

❌ Exemple de retour à ne pas faire :

Oh mais pourquoi t’as fait X à ce moment-là, c’était nul… (=> culpabilisant)

 

✅Dites plutôt :

=> À tel moment, je n’ai pas aimé quand X. Pour une autre fois, je préférerais qu’on ne le fasse pas …

=> À tel moment, je n’ai pas ressenti de plaisir. Pour une autre fois, je préférerais qu’on fasse comme ça

=> J’ai beaucoup aimé quand tu as fait X. Une prochaine fois, j’aimerais beaucoup réessayer 

 

Nous espérons que ces conseils vous auront aidé ! 

 ______________________________________

 

Découvrez notre huile intime au CBD parfaite pour sexplorer, éveiller ses sens et découvrir de nouvelles sensations. Elle permet de se recentrer sur ses sensations, sur le moment. Elle sert à masser, lubrifier, jouer… 

 

Disponible ici 

 

Articles récents

Comment proposer de nouvelles choses au lit à maon partenaire ?
  • Découverte

Comment proposer de nouvelles choses au lit à maon partenaire ?

Que ça fasse 4 mois, 2 ans ou bien 10 ans, vous pouvez avoir envie d’explorer de nouvelles pratiques, d’essayer de nouveaux produits… mais vous...

Le sexe pendant les règles par Gabrielle Adrian

Le sexe pendant les règles par Gabrielle Adrian

Pas de tabou et pas de pression Pour la plupart des personnes à vulves, le cycle menstruel est compliqué et la semaine de nos règles...

“Vrai / Faux sur le Cannabidiol (CBD) et son utilisation au quotidien, avec Léa Ruellan fondatrice d’Équilibre CBD”

“Vrai / Faux sur le Cannabidiol (CBD) et son utilisation au quotidien, avec Léa Ruellan fondatrice d’Équilibre CBD”

“Je me disais : c’est une plante c’est pas assez puissant”   Léa Ruellan, fondatrice d’équilibre CBD à découvert les bienfaits du chanvre et plus...